Vous êtes ici : Accueil > Activités > Parc Animalier > Les Animaux

Les Animaux de Wakama Nagi

Nous vous proposons un aperçu des animaux présents sur le Parc animalier de Wakama Nagi, et quelques informations sur leur espèce !

Bonne exploration !

Prunelle
La belle Prunelle, fille de Prune et Pruneau, venue au monde le 22/11/2016
Les Ânes
Les Canards
Les Chats
Les Chevaux
Les Chèvres
Les Chiens
Les Cochons
Les Cochons d’inde
Les Dromadaires
Les Faisans
Les Furets
Les Gerbilles
Les Lamas
Les Lapins
Les Moutons
Les Poules
Les Poissons Rouges
Les Tourterelles
Les Vaches
Le Zébu
Les Rennes
Les Kangourous
L’amour des Animaux

Sous-rubrique

  • Vaches

    Vache est le nom vernaculaire donné à la femelle du taureau et à la mère du veau des bovins. Tous trois désignent le plus souvent des mammifères domestiques de l’espèce Bos taurus, un ruminant appartenant à la famille des bovidés, généralement porteur de cornes sur le front. Une génisse ou vachette, appelée aussi taure au Québec, est une vache qui n’a pas vêlé. Le mot vache vient du latin vacca de même sens.

  • Lamas

    Le lama blanc ou lama (Lama glama) est un camélidé domestique d’Amérique du Sud. Le terme « lama » est souvent utilisé de manière plus large pour s’appliquer aux quatre espèces animales proches qui constituent la branche sud-américaine des camélidés : le lama blanc lui-même, l’alpaga, le guanaco et la vigogne (voir pour cela le genre lama).

  • Dromadaires

    Le dromadaire, également appelé chameau d’Arabie, (Camelus dromedarius) est une espèce de mammifères domestiques de la famille des camélidés et du genre Camelus. Pour cette raison, il n’est pas erroné de qualifier un dromadaire de « chameau », mais seulement imprécis puisque la seule différence avec l’animal usuellement appelé « chameau » (Camelus bactrianus et Camelus ferus) est que le dromadaire ne possède qu’une seule bosse apparente. Le mot dromadaire est tiré du mot grec dromas, qui signifie coureur. Sa taille va de 220 cm jusqu’à 250 cm au garrot pour les plus grands, son poids varie entre 400 et 1 100 kg selon les races. Cet herbivore a une espérance de vie moyenne de 25 ans

  • Cochons

    Le porc (du latin porcus) ou cochon ou encore cochon domestique (Sus scrofa domesticus désignant littéralement un « sanglier domestique ») est un mammifère domestique omnivore de la famille des porcins, ou suidés proche du sanglier avec lequel il peut se croiser.

    La femelle adulte est la truie, la jeune femelle élevée pour la reproduction est une cochette, le mâle est le verrat et le jeune cochon (avant le sevrage) s’appelle porcelet, cochonnet, goret , le jeune porc sevré se nomme nourrain (ou nourrin).

  • Furets

    Le furet (Mustela putorius furo) est un mustélidé exclusivement domestique du genre mustela, genre qui comprend également la belette, l’hermine et le vison. C’est une sous-espèce de Mustela putorius domestiquée au cours de Ier millénaire av. J.-C. et qui n’existe pas naturellement à l’état sauvage. Traditionnellement utilisé pour la chasse aux rongeurs près des habitations et au lapin dans les terriers, Il est de nos jours essentiellement apprécié comme animal de compagnie.

    Il existe deux grandes variétés de furets : le furet albinos (absence de pigmentation) et le furet putoisé (pigmenté). Au début de sa domestication, les furets utilisés à la chasse étaient presque exclusivement des furets albinos afin d’être facilement repérables, ainsi les descriptions anciennes du furet ne mentionnent souvent que cette variété. Le furet putoisé apparait plus tardivement, au XIXe siècle, il est alors décrit comme étant un hybride entre un furet albinos traditionnel et un putois sauvage. Depuis les années 1980, le furet putoisé montre différentes couleurs et marquages possibles obtenus par mutation. Ce changement s’explique par la prédominance du furet en tant qu’animal de compagnie par rapport à son usage traditionnel. Cette période a également vu l’apparition des furets de type angora, à poils longs. Le furet est un animal exclusivement domestique qui fait ses besoins dans une litière et qui peut vivre en liberté dans une maison ou un appartement sécurisé, toutefois son caractère joueur et curieux contraint souvent ses maîtres à le placer dans un parc à furet durant leurs absences. Le furet répond à son nom et dort beaucoup ce qui en fait un animal de compagnie apprécié des personnes absentes durant la journée.

    Au début du XXIe siècle, le furet se place au rang de troisième animal de compagnie le plus répandu en Amérique du Nord, en Europe et au Japon, juste derrière le chien et le chat. Dans de nombreux pays, le furet entre dans le cadre de la législation sur les carnivores domestiques au même titre que le chien et le chat.

  • Ânes

    Âne est le nom usuel donné à certaines espèces de mammifères quadrupèdes de taille moyenne et à longues oreilles de la famille des équidés. Le plus connu des ânes est l’âne domestique (Equus asinus), issu de la domestication de l’âne sauvage d’Afrique (Equus africanus), et à partir duquel de nombreuses races ont pu être sélectionnées.

  • Chevaux

    Le cheval (Equus ferus caballus ou Equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l’une des sept espèces de la famille des équidés. Il a évolué au cours des dernières 45 à 55 millions d’années à partir d’un petit mammifère possédant plusieurs doigts pour devenir un grand animal à sabot unique. L’utilisation du cheval se serait répandue de 3 000 à 2 000 ans av. J.-C. à toute l’Eurasie. Bien que la quasi-totalité des chevaux soient désormais domestiques, le cheval de Przewalski est considéré comme le dernier vrai cheval sauvage, et il existe de nombreux chevaux domestiques retournés à l’état sauvage.

    En ce qui concerne les spécificités liées à l’espèce, les chevaux comptent sur leur vitesse pour échapper aux prédateurs, ont un bon sens de l’équilibre, un fort instinct de fuite et un trait inhabituel dans le règne animal : ils sont capables de dormir debout ou en position couchée. Les femelles, appelées juments, mettent bas après onze mois de gestation un petit nommé poulain. Celui-ci peut se lever et courir peu de temps après sa naissance. La plupart des chevaux domestiques sont dressés pour l’équitation entre l’âge de deux et quatre ans. Ils atteignent leur plein développement à cinq ans en moyenne et leur durée de vie va de 25 à 30 ans.

    Des siècles durant, les chevaux sont des animaux de guerre et de transport au service des hommes. Ils permettent l’essor du commerce et l’expansion de civilisations sur de grandes étendues. Considéré comme « la plus noble conquête de l’homme », présent dans les mythes, les légendes, nombre d’encyclopédies et toutes les formes d’art, le cheval est, de tous les animaux, celui qui a sans doute le plus marqué l’histoire et les progrès de l’humanité. Il est à l’origine de métiers liés à son entretien, son commerce ou aux activités sportives, les plus célèbres étant les sports hippiques. Dans la plupart des pays développés, le cheval est désormais monté pour les loisirs ou des compétitions, il représente le troisième sport français en nombre de licences, mais il peut aussi être utilisé en thérapie ou pour la production de biens de consommation grâce à sa viande, son lait, son cuir et même son urine. Dans d’autres pays, le cheval reste un partenaire indispensable à l’agriculture et au transport. L’entretien de chevaux domestiques demande un matériel particulier et l’attention de spécialistes.

    Le cheval a beaucoup donné de lui-même à l’Homme, tout au court de l’Histoire. Il est normal pour nous de lui redonner sa place, d’animal sensible doté d’une profonde compréhension de l’humain, et tellement généreux....

  • Lapins

    Le mot lapin est un terme très général qui désigne plus d’une vingtaine d’espèces de mammifères à grandes oreilles de la famille des léporidés, réparties dans neuf genres biologiques. À lui seul le lapin de garenne européen (Oryctolagus cuniculus) est à l’origine des multiples races de lapins domestiques élevées à présent dans le monde entier. Les lapins ont en commun une silhouette moins élancée que celle des lièvres et, contrairement à ces derniers, ils naissent aveugles et nus, cachés dans un nid avant de pouvoir sortir à l’air libre. Les animaux désignés par ce terme sont très présents dans la culture.

  • Canards

    « Canard » est un terme générique qui désigne des oiseaux aquatiques, aux pattes palmées et au bec caractéristique, domestiqués ou non. Ils font pour plupart partie de la famille des anatidés. Ce mot désigne des espèces qui ne portent pas nécessairement un nom usuel contenant le terme canard. En effet, certaines espèces qualifiées de canards sont désignées par des noms usuels comportant des termes comme dendrocygnes, sarcelles, tadornes ou brassemers. Le canard le plus connu du grand public est le Canard colvert dont sont issus de nombreux canards domestiques.

    On peut distinguer plusieurs types de canards suivant leur mode de vie :

    les canards de surface (genres Anas, Aix, etc.)
    les canards plongeurs (genres Aythya, Netta, etc.)
    les canards piscivores de la sous-famille des merginés.

    Certains d’entre eux sont des canards marins.

  • Moutons

    Le mouton (Ovis aries) est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés, de la sous-famille des Caprinés et du genre Ovis. L’animal jeune est l’agneau (féminin : agnelle), la femelle est la brebis et le mâle est le bélier.

    L’homme élève le mouton pour sa viande, son lait, sa laine et sa peau avec laquelle on prépare un cuir appelé « basane ».

    C’est un mammifère ruminant qui est présent aujourd’hui surtout sous sa forme domestiquée, bien que six espèces sauvages existent toujours. À l’instar de tous les ruminants, les moutons sont des ongulés marchant sur deux doigts (Cetartiodactyla). Ils descendent très probablement d’un mélange de sous-espèces de l’espèce de mouflon sauvage (Ovis gmelini ou Ovis orientalis) la plus occidentale, à 54 chromosomes, originaire du Moyen-Orient.

    C’est l’un des premiers animaux à avoir été domestiqué et il est surtout apprécié pour sa laine et sa viande. La laine de mouton qui est la fibre d’origine animale le plus utilisée est généralement récoltée par une coupe avec des cisailles (la tonte).

    Les moutons sont élevés dans le monde entier et ont joué un rôle central dans de nombreuses civilisations. À l’heure actuelle, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Patagonie et le Royaume-Uni sont les principales régions consacrées à cet élevage.

    Animal clé dans l’histoire de l’agriculture, le mouton a profondément marqué la culture humaine. Les moutons sont souvent associés aux scènes champêtres. Le mouton figure dans de nombreuses légendes, comme la Toison d’Or et dans les grandes religions, en particulier les religions abrahamiques. Dans certains rites, les moutons sont utilisés comme animaux de sacrifice (notamment chez les Musulmans lors de l’Aïd el-Kebir).

  • Chiens

    Le chien (Canis lupus familiaris) est la sous-espèce domestique de canis lupus, un mammifère de la famille des canidés. C’est la première espèce animale à avoir été domestiquée par l’homme pour l’usage de la chasse dans une société humaine paléolithique qui ne maîtrise alors ni l’agriculture ni l’élevage. La lignée du chien se différencie génétiquement de celle du loup gris commun il y a environ 100 000 ans, et les plus anciens restes confirmés de chien domestique sont vieux de 31 700 ans soit plusieurs dizaines de milliers d’années avant toute autre espèce domestique connue. Depuis la Préhistoire, le chien a accompagné l’homme durant toute sa phase de sédentarisation qui a conduit à l’apparition des premières civilisations agricoles dans lesquels ses fonctions d’auxiliaire de l’homme se sont étendues. Ces nouvelles fonctions ont conduit à une différenciation poussée de la sous-espèce et à l’apparition progressive - d’abord informelle, puis formelle - d’une standardisation sous forme de races. Son instinct de meute, sa domestication précoce et les caractéristiques comportementales qui en découlent lui valent familièrement le surnom de « meilleur ami de l’Homme ».

    La forte hétérogénéité au sein de la sous-espèce à conduit à l’apparition d’un nombre important de races de chiens. Certaines de ces standardisations ont une origine ancienne comme le Chien nu mexicain, le Basenji ou le Lévrier persan tandis que d’autres comme le Berger allemand ou le Golden Retriever sont de création plus récente. Là où les critères de la Fédération cynologique internationale ont une reconnaissance légale, l’appellation pure race est obligatoirement conditionnée à l’enregistrement du chien dans les livres des origines de son pays de naissance. Autrefois regroupé dans une espèce à part entière, Canis canis ou encore Canis familiaris, la recherche génétique a aujourd’hui confirmé son origine qui est la domestication du loup gris commun. Malgré des différences morphologiques majeures, les scientifiques regroupent ainsi l’ensemble des races de chiens au sein d’un groupe nommé Canis lupus familiaris, une sous-espèce de Canis lupus. Des chiens domestiqués, puis redevenus sauvages sont en revanche considérés comme autant de sous-espèces de Canis lupus, c’est le cas des dingos et du chien chanteur. Dans de nombreux pays, le chien entre dans le cadre de la législation sur les carnivores domestiques à l’instar du chat et du furet. Pour circuler en Europe, ils doivent être munis d’un passeport européen pour animal de compagnie. Plusieurs autres espèces de canidés des genres Atelocynus et Speothos, voire de rongeurs du genre Cynomys (chien de prairie), sont également appelées « chien ».

  • Chats

    Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui une cinquantaine de races différentes reconnues par les instances de certification. Dans de nombreux pays, le chat entre dans le cadre de la législation sur les carnivores domestiques à l’instar du chien et du furet.

    Essentiellement territorial, le chat est un prédateur de petites proies comme les rongeurs ou les oiseaux. Les chats ont diverses vocalisations dont les ronronnements, les miaulements, ou les grognements, bien qu’ils communiquent principalement par des positions faciales et corporelles et des phéromones.

    Selon les résultats de travaux menés en 2006 et 2007, le chat domestique est une sous-espèce du chat sauvage (Felis silvestris) dont son ancêtre, le chat sauvage d’Afrique (Felis silvestris lybica) a vraisemblablement divergé il y a 130 000 ans. Les premières domestications auraient eu lieu il y a 8 000 à 10 000 ans au néolithique dans le Croissant fertile, époque correspondant au début de la culture de céréales et à l’engrangement de réserves susceptibles d’être attaquées par des rongeurs, le chat devenant alors pour l’homme un auxiliaire utile se prêtant à la domestication.

    Tout d’abord vénéré par les Égyptiens, il fut diabolisé en Europe au Moyen Âge et ne retrouva ses lettres de noblesse qu’au XVIIIe siècle. En Asie, le chat reste synonyme de chance, de richesse ou de longévité.

    Ce félin a laissé son empreinte dans la culture populaire et artistique, tant au travers d’expressions populaires que de représentations diverses au sein de la littérature, de la peinture ou encore de la musique.

  • Chèvres

    La chèvre domestique est un mammifère herbivore et ruminant, appartenant à la famille des bovidés, sous-famille des caprinés ou caprins. La chèvre a été domestiquée dès le début du Néolithique1 (environ -10000 ans), vraisemblablement d’abord pour son lait, puis pour sa laine, sa viande et sa peau. La plupart du temps, les chèvres sont domestiquées, mais on les trouve aussi à l’état sauvage dans quelques contrées du Caucase, d’Iran, d’Afghanistan ou d’Irak.

  • Poules

    Poule est un nom vernaculaire ambigu en français. « Poule » est le nom donné généralement à la femelle de plusieurs espèces d’oiseaux, principalement des galliformes et en particulier à la poule domestique (Gallus gallus domesticus) mais ce terme peut désigner d’autres espèces parmi les oiseaux.

  • Zébu

    Le zébu (Bos taurus indicus) est un bovidé domestique descendant d’une sous-espèce indienne de l’aurochs. Le mot zébu vient du tibétain « zeba » signifiant étymologiquement « bosse ».

  • Cochons d’inde

    Le cochon d’Inde ou cobaye commun (Cavia porcellus) est un rongeur de taille moyenne, appartenant à la famille Caviidae et originaire de la cordillère des Andes. C’est l’espèce domestiquée issue du cobaye sauvage appelé Cavia aperea. D’abord élevé pour sa chair dans les pays andins, puis comme animal de laboratoire, le cobaye est aussi souvent adopté comme animal de compagnie par ceux qui apprécient son caractère placide et sa facilité d’élevage.

  • Poisson Rouge

    Le poisson rouge (Carassius auratus auratus) est un poisson d’eau douce domestique appartenant à la famille des Cyprinidae. Il est commun dans les bassins et les aquariums du monde entier.

    Il est issu du cyprin doré (Carassius auratus), il est donc proche du carassin commun, un poisson qui vit dans les eaux douces, calmes et tempérées d’Europe et de Chine. Des élevages sélectifs ont permis d’obtenir des variétés dont la morphologie n’a que peu de points communs avec le cyprin doré.

    C’est un poisson résistant, dont l’espérance de vie est de trente ans, à condition d’être dans un volume d’eau suffisamment important pour évoluer à l’aise, en banc. Le traditionnel bocal contenant un animal solitaire est de plus en plus dénoncé, voire interdit dans certains pays, car il ne permet pas d’assurer le bien-être de ces poissons qui peuvent atteindre une taille de 30 cm une fois adultes.

  • Tourterelles

    Tourterelle est le nom vernaculaire générique donné à des oiseaux appartenant principalement à trois genres de la famille des Colombidés

  • Gerbilles

    Les gerbilles forment une sous-famille de petits rongeurs de la famille des Muridés. On regroupe sous le nom vernaculaire de « gerbille » 16 genres distincts, notamment les genres Gerbillus et Meriones. Elle peut manger ses petits si elle reste en contact avec eux quand ils peuvent se débrouiller seuls.

    Le genre Gerbillus comporte près d’une quarantaine d’espèces. Il regroupe des petits rongeurs des zones arides et désertiques d’Afrique et du Proche et Moyen-Orient. Le genre Meriones comprend plus d’une quinzaine d’espèces. Entre autres, la Gerbille de Mongolie qui est celle que l’on trouve dans les animaleries sous le nom commercial de « gerbille ». Les genres Gerbilliscus et Taterillus comprennent chacun environ une dizaine d’espèces, tandis que les autres genres sont presque tous monospécifiques.

    Il ne faut pas confondre les gerbilles avec les gerboises qui ne sont pas de la même famille et qui ont une queue et des pattes arrière beaucoup plus longues par rapport à la taille du corps.

  • Faisans

    Le Faisan est le nom vernaculaire de nombreuses espèces d’oiseaux de la sous-famille des Phasianinae même si en Europe, il désigne en premier lieu le Faisan de Colchide Phasianus colchicus. Tous ces oiseaux sont des gibiers réputés. Leur femelle s’appelle la faisane ou poule faisane.

  • Rennes

    Un renne (nom scientifique : Rangifer tarandus) est un cervidé. Comme tous les cervidés, il a des bois qu’il perd en automne. Le renne est un animal de régions de hautes latitudes, où il fait froid. Il a de gros sabots pour mieux marcher dans la neige. Son organisme est adapté pour supporter les températures de l’hiver, et permettre un réchauffement efficace de son corps. Sa queue est courte, son pelage est dense, brun ou gris.

    Les rennes vivent dans des régions nordiques : en Alaska et au Canada (dans le nord de l’Amérique), en Laponie (dans l’Europe du Nord) et en Sibérie (dans le nord de l’Asie). Les rennes se déplacent en troupeaux et effectuent de grandes migrations.

    D’après la légende, le père Noël vit dans ces régions. C’est pourquoi son traîneau serait tiré par neuf rennes. Le neuvième s’appellerait Rudolph. Mais il faut savoir que, en Laponie, les hommes dressent vraiment les rennes pour tirer les traineaux ! L’homme côtoie les rennes : il peut utiliser son lait, son pelage, ou s’en nourrir.

  • Kangourous Wallaby

    Les wallabys sont des petits marsupiaux originaires d’Australie. Ce sont les Kangourous les plus faciles à entretenir en semi captivité. Ils sont herbivores, vivent en petites bandes et nous régalent de leur saut.
    Skippy
    Fiche
    Nom : Skippy
    Sexe : Mâle Race
    Wallaby de benett
    Le Wallaby à cou rouge (Macropus rufogriseus), appelé aussi Wallaby de Bennett, est une espèce de mammifères diprotodontes de la famille des Macropodidae. Marsupial de moyenne taille, Il est originaire de l’est de l’Australie, dans les régions au climat tempéré. C’est l’un des plus grands wallabies Description Skippy (...)

Documents joints